14 Déc 2022

Le logo de Cocon sur la banque d'accueil

Comment est né le centre de flottaison Cocon ?

Derrière tout projet se cache une histoire. Découvrez celle de Cocon par l’expérience de ses co-fondateurs Céline et Raphaël.

Un projet, ça naît d’abord d’une idée. Une idée naît d’une personne. Encore faut-il que cette personne décide de mener à bien cette idée. Et quand cette personne trouve du soutien, c’est encore mieux. Découvrez l’histoire de Cocon.

Le porteur de l’idée : Raphaël – 2013

Ayant grandi quelques années aux États-Unis, Raphaël en a gardé des influences tels que Joe Rogan, qui lui fit découvrir le concept de la flottaison en 2013. Entrepreneur de nature, Raphaël a vite eu l’idée de le développer en France. Lors de ses études en école d’ingénieur, un premier déclencheur apparût lors d’un stage en Malaisie. Travaillant et vivant dans un quotidien bruyant en permanence, il prit l’habitude de se réfugier dans la salle des compresseurs, une chambre isolée acoustiquement, pour trouver un moment de calme : le seul de la journée. Gardant l’idée en tête, il s’est expatrié suite à ses études en Algérie pour obtenir l’apport financier nécessaire à ce projet. L’idée a continué à mûrir jusqu’à ce qu’il fasse découvrir la flottaison à Céline.

Le soutien : Céline – Première expérience en 2020

Céline & Raphaël ont testé l’expérience ensemble en été 2020. Ce test a conforté Raphaël dans sa vision personnelle du projet. De son côté, Céline eut une approche plus médicale, étant masseur-kinésithérapeute de formation et exerçant depuis plusieurs années à Besançon. Sa confrontation quotidienne au stress et aux douleurs des patients l’a tout de suite projeté : l’isolation sensorielle pourrait être un nouveau service permettant d’améliorer leur qualité de vie. Céline a pour habitude de sensibiliser les patients au stress, ce facteur de risque qui provoque de nombreuses douleurs et pathologies … Raphaël fit lui-même partie de ces gens qui ne se croyaient pas stressés, jusqu’à ce que Céline lui expose : une véritable prise de conscience. Convaincue dès lors par le concept, Céline dit à Raphaël en sortant du centre de flottaison : « Ça serait génial d’ouvrir un centre à Besançon », loin d’imaginer qu’il avait déjà cette idée en tête depuis bien longtemps !

La création d’un projet à deux : 2020-2022

Après le déclic de leur première flottaison, le duo complémentaire formé par Céline et Raphaël leur a permis d’aboutir à une vision commune du projet : mêler entreprenariat et bien-être. Le plus important pour eux est d’essayer d’améliorer la qualité de vie des personnes qui les entourent, et de le partager au plus grand nombre, en commençant par sensibiliser à l’impact du stress sur la santé. Ils ont voulu y intégrer en priorité les premiers acteurs de leurs vies : leurs familles respectives, en essayant d’améliorer leur quotidien. La flottaison pourrait s’apparenter à une thérapie ou à du développement personnel. Mais que ce soit pour diminuer son stress, améliorer son sommeil, mieux gérer un quotidien mouvementé au travail, diminuer ses douleurs, améliorer ses performances et sa récupération, stimuler sa créativité ou ses capacités cognitives, ou simplement pour assouvir sa curiosité, le centre se veut avant tout d’être un espace pour tous où chacun peut y trouver ce qu’il recherche.

Donner un nom au projet : Cocon

Tout d’abord, il a fallu trouver un nom. Plusieurs heures éparpillées sur plusieurs semaines, Céline & Raphaël ont brainstormé et écrit de nombreuses listes de noms. Certains mieux que d’autres, mais aucun suffisamment convaincant. La famille de Raphaël leur a ensuite envoyé une liste de mots et un d’eux parût évident : Cocon. Un mot simple qui représente parfaitement l’ambiance du centre : on s’y sent bien, dans sa bulle, comme enveloppé ; on ressent le côté chaleureux, bienveillant, une ambiance cosy comme au coin du feu ; on en ressort un peu transformé, évoluant comme dans un cocon.

Celine et Raphael installe un cocon

L’arrivée des cocons au centre : Céline et Raphaël portent ici le capot d’un cocon

Les étapes clés du lancement

Vint la première grande étape : la rédaction du business plan. La complémentarité du duo se fit tout de suite ressentir et celui-ci fut créé après de longues soirées à veiller. La fierté se fit ressentir lors de l’impression de celui-ci. L’avoir entre les mains était une première concrétisation du projet. Puis la réaction des interlocuteurs lors du tour des banques renforça cette sensation : les compliments sur le business plan ainsi que l’enthousiasme face au projet assurèrent à Céline et Raphaël sa continuité.  

Vinrent alors les déceptions : de longs mois passèrent sans trouver de locaux, un autre aboutit presque mais se vit annuler au dernier moment… La frustration était grande et la peur d’abandonner le projet était bien présente. Mais en même temps, des avancées ont permis de tenir le cap et de garder la motivation, notamment la création du logo, grâce à Maud & Pierre de Atelier Liho. C’était une étape significative et avoir un nom et une identité de marque a alors permis à Cocon d’exister.

Le local fut ensuite trouvé même si les négociations ont duré quasiment 1 an ! Persévérance

Mais ce temps fut mis à profit en créant un espace sur mesure, grâce notamment à Manon Morard de Myotte&Cie et à Julien Gaultier. Le local à peine signé, les travaux ont pu commencer et tout s’est enchaîné très rapidement. Voir tout ce qui avait été dessiné depuis des mois prendre forme était une nouvelle étape de l’aventure.

Après un voyage à Londres auprès des fabricants I-sopod, Céline & Raphaël commencèrent à sentir monter l’excitation de recevoir les leurs. Vint alors juste après leur voyage une nouvelle étape marquante : l’arrivée des cocons. Ils ont donné du fil à retordre et des courbatures mais ça en valait la peine. Ils sont maintenant bien au chaud, installés, et prêts à accueillir.

La fin des travaux et l’administratif représentent certainement l’étape la plus longue du processus car l’impatience se fait de plus en plus ressentir. Enfin, c’est peut-être parce que les autres étapes sont déjà derrière… Mais au moins, ces derniers détails à régler permettent en même temps de préparer plein de surprises pour faire vivre une expérience la plus complète possible de détente et de relaxation.

L’aboutissement : l’ouverture du centre le 11/12/2022

« Et c’est en ce 11/12/2022 que le centre de flottaison Cocon a enfin ouvert ses portes à Beure, dans le Grand Besançon, après plus de 2 ans de travail acharné ! Peu avant Noël, comme un cadeau à nous-mêmes. Comme dirait Jean Anglade, « les meilleures choses ont besoin de patience ». Nous avons hâte de vous faire découvrir notre espace dédié au bien-être et nous espérons vous voir nombreux à prendre soin de vous. »

Céline & Raphaël

Vous souhaitez faire un cadeau ?